26 juin 2007

Arrêté d'interdiction de consommer du poisson du Rhône et de ses canaux de dérivation.

Les préfectures de l'Ardèche, de la Drôme, du Rhône, de l'Isère et de l'Ain ont pris un arrêté d'interdiction de consommer du poisson du fleuve et de ses canaux de dérivation.

Les prélèvements réalisés sur les poissons ont montré une contamination au pyralène, potentiellement cancérigène et interdit en France depuis 1987. « Dans la Drôme, les résultats des prélèvements réalisés sur six espèces de poissons ont montré une contamination allant jusqu'à 59 picogrammes/gramme (pg/g), alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a fixé à 8 pg/g la concentration admissible en dioxine et PCB dans les poissons destinés à la consommation humaine. Le poisson le plus contaminé présentait une dose 40 fois supérieure à la dose acceptable quotidiennement. »explique le quotidien Le Monde.

A Lyon, la pollution avait été découverte en 2005. Aujourd’hui, la pollution au PCB (ou pyralène) s’étend sur un périmètre de 200 kilomètres.

L'origine de cette pollution serait antérieure à 1987 et due à plusieurs sources.dont l'usine Tredi, Spécialisée dans le traitement des déchets spéciaux, notamment des transformateurs contenant des PCB, elle rejetait dans les années 1980 une partie des résidus de son activité dans le Rhône. Mais cette entreprise fait désormais l'objet d'un suivi régulier et d'autorisation préfectorale.
Les enquêteurs évoquent également l'existence d'une pollution plus "sauvage", le fleuve ayant servi de poubelle aux habitants peu scrupuleux pendant des années.

Les chercheurs ne parviennent cependant pas à comprendre le pic actuel de contamination, vingt ans après l'interdiction des PCB, alors qu'ils avaient enregistré une stabilisation des niveaux de ces produits chez les poissons il y a quelques années. "Une des explications pourrait être la modification des débits du fleuve, qui aurait fait remonter en surface des couches sédimentaires polluées aux PCB", explique Alain Espinasse.

SOURCE : LE MONDE
Lire l’article paru dans LE MONDE

Aucun commentaire: