31 août 2007

Les nitrates polluent les eaux bretonnes - Reportage de TF1

TF1 se penche sur la pollution des eaux bretonnes par les nitrates. Un dossier qui pourrait nous valoir une lourde amende de la part de la cour de justice européenne.

Des tonnes d’algues vertes s’amassent en baie de St Brieux chaque semaine










André OLLIVRO de l’
association ALTE AUX MARREES VERTES :

«Il y a trop d’animaux sur nos terres
Les terres n’ont plus cette capacité d’absorption des déjections animales »

Un engrais naturel en trop grande quantité qui pollue depuis plus de vingt ans les rivières bretonnes. La commission européenne vient d’ailleurs de saisir la cour de justice pour 9 captages d’eau où le nitrate est trop important. Et depuis 2001, 11 autres captages ont été fermés. »

De nombreux efforts ont été demandés aux agriculteurs : diminution du cheptel, réduction des zones d’épandage, traitement du lizier par station d’épuration ou séchage de fientes qui seront envoyées sur des régions qui peuvent en étendre sur leurs terres.

Depuis 2001, toutes ces mesures ont permis de remettre aux normes 17 rivières, mais il faudra certainement attendre 4 à 5 ans avant d’atteindre un taux de nitrates acceptables dans tous les cours d’eau, la France ne devrait donc pas échapper à l’amende records de 28 millions d’euros au printemps 2008.

=> VOIR LE REPORTAGE DE TF1

Reportage de J. DUCQUESNE - S. IBANEZ – X BOUCHER

LES ALGUES VERTES :

Apparues en Bretagne dans les années 1970. Les départements du Finistère et des Côtes d'Armor sont les plus touchés par ces algues vertes. La baie de St Brieuc cumule à elle seule plus de 10 000 m3 d’algues vertes ramassés chaque été.

Les marées vertes correspondent à des proliférations d’algues vertes dont le profil annuel d’échouage est fortement lié à la configuration du littoral et aux conditions climatiques.


La constitution d'une "marée verte" nécessite que, sur le site en question, soient remplies simultanément deux conditions :
  • il faut que les conditions environnementales soient propices à la croissance des macroalgues,
  • il faut que la géographie du site soit propice au confinement de la biomasse formée, sans quoi il ne peut y avoir d'accumulation visible d'algues.

Les marées vertes qui affectent le littoral breton correspondent à des proliférations d’algues vertes de type Ulva. Elles se développent au printemps et en été par croissance et multiplication végétative d’algues dérivantes. Celles-ci sont maintenues en suspension dans la colonne d’eau agitée et peu profonde du très proche littoral, au niveau de baies sableuses à pente douce où elles forment un rideau flottant de bas de plage et peuvent assurer un maximum de croissance.

L’algue verte se nourrit principalement de phosphore et d'azote.Les marées vertes sont parfois d'origine urbaine (effluents de stations d'épuration), souvent d'origine agricole (lessivage de terres cultivées trop enrichies en engrais organiques ou minéraux.

Dans son rapport de 2003 intitulé : « MAREES VERTES" EN BRETAGNE, LA RESPONSABILITÉ DU NITRATE » IFREMER mettait déjà en cause la responsabilité des pouvoirs publics.

Conclusion du rapport de l’IFREMER de 2003 :
LES "MAREES VERTES" EN BRETAGNE, LA RESPONSABILITÉ DU NITRATE

« …sans une réduction forte des concentrations en nitrate des rivières aboutissant aux sites les plus touchés, il est vain d'espérer voir diminuer sensiblement cette nuisance estivale, sauf momentanément, lorsque la nature opère elle même, par une sécheresse marquée du printemps et de l'été, une diminution importante des débits fluviaux et donc des apports de nitrate. La compréhension du phénomène est donc actuellement largement suffisante pour aboutir à des recommandations très concrètes et précises sur les actions de reconquête de la qualité de l’eau à mener : encore faut-il que les pouvoirs publics prennent réellement les moyens de faire respecter les normes permettant une utilisation respectueuse de l’environnement et aient enfin la volonté de faire passer l’intérêt général avant celui d’un groupe professionnel particulier.

EN SAVOIR PLUS :

Les algues vertes, vues par Halte aux Marées Vertes.

Les marées vertes expliquées par l’Association Eau et Rivières

Dossier Marée verte et nitrates par Alain Ménesguen - Ifremer Brest

La Marée verte en Bretagne par Bretagne Environnement

Planète sans visa : le cas des nitrates

Aucun commentaire: