18 sept. 2007

Pollutions du Rhone au PCB. Les vidéos du WWF

Le dernier arrêté préfectoral, daté du 13 juin 2007, interdisait la consommation ainsi que la commercialisation de poissons pêchés dans le Rhône du barrage de Sault Brénaz dans l’Ain jusqu’aux limites administratives de la Drôme et du Vaucluse d’une part, et les limites administratives de l’Ardèche et du Gard, d’autre part.
Les prélèvements réalisés sur les poissons montraient, en effet, une contamination aux polychlorobiphényles (PCB), supérieure aux seuils tolérés par l'OMS.

A Lyon, la pollution avait été découverte en 2005. Aujourd’hui, la pollution au PCB (ou pyralène) s’étend sur un périmètre de 200 kilomètres, elle concerne les poissons, mais également les sédiments. Le PCB est une substance à la toxicité semblable à celle de la dioxine pour des consommateurs réguliers de poissons, selon l'Afssa.

Alain Chabrolle, administrateur de la FRAPNA s’inquiète quant à l’impact des PCV : « Nous sommes confrontés à un nouveau type de pollution, car les PCB ne sont pas solubles, ne sont pas biodégradables, ils se scotchent sur les sédiments, une sorte de pollution invisible qui n'a pas de toxicité à court, mais à moyen et long terme. »
Vu l’importance de la problématique, la FRAPNA et FNE (France Nature Environnement) demandent d’étendre les investigations au niveau national et la création d’un observatoire national des pollutions sédimentaires !

Il restera également à expliquer, si l'hypothèse d'une contamination ancienne se confirme, pour quelle raison elle resurgit. Le Cemagref avance l'hypothèse de modifications du régime hydraulique du fleuve dues au changement climatique. Sans exclure de pollution plus récente. « On finira bien par trouver l'origine » car les PCB portent leur marque de fabrique, précise Henri Petitgand. L'interdiction de consommation des poissons pourrait durer plusieurs mois, voire des années, car ce sont des centaines de milliers de tonnes de sédiments qui sont contaminés.

Dans ces vidéos, des hypothèses sur l’origine de la pollution. La responsabilité de l’Etat mise en cause. On relève des manquements de surveillance, une absence de suivi des rejets, des procédures judiciaires avortées…

Cyril DESHAYES
Responsable WWF du programme Eau Douces


Le fleuve roi à genoux
Interview de Cédric Giroud Pêcheur professionnel sur le Rhône



Monsieur Lagarde

Président de la Fédération de Pèches du Rhône


EN SAVOIR PLUS


LE FIGARO
Le Rhône confronté à une grave pollution chimique

http://www.eauxglacees.com par Marc Laimé, 23 août 2007
Pollution du Rhône : 10 questions sur un désastre écologique majeur

www.20minutes.fr
Le poisson du Rhône interdit à la consommation

Aucun commentaire: